Y. Wallace, conduite d’élégance en discrétion

Chauffeur de Limousine

C’est avec une certaine hâte que nous traversons le quartier européen, en direction des bureaux de TMS Limousine. Le rendez-vous avec Yann Wallace avait été donné à 14 heures, dans les bureaux de la société de location de véhicules avec chauffeur. Notre arrivée quelque peu tardive allait déjà enfreindre la règle primordiale régissant la conduite de tout chauffeur : la ponctualité !

Yann nous attend à l’entrée d’un garage aux voitures rangées en ligne, formant une chaîne automobile. L’homme que nous rencontrons est grand, discret, élégant et inspire tant la confiance que le respect.

Un sentiment d’indépendance

Les véhicules haut de gamme, Yann les conduit depuis plus de 11 ans. Mais son expérience de chauffeur remonte à il y a bien plus longtemps. Il découvre son métier à l’armée. Lors de son service militaire, la hiérarchie voit en ses compétences un futur instructeur automobile. Yann restera encore un temps dans l’apprentissage après avoir accompli son devoir de citoyen. Il enseignera et transmettra son savoir de la route en tant que moniteur d’auto-école.

Mais notre ancien instructeur aspirait à plus de calme et changera d’orientation en 2004, année au cours de laquelle il rejoindra les chauffeurs de TMS Limousine. Ce qu’il aime dans son métier ? Ce sentiment de liberté, d’indépendance, lorsqu’il prend place derrière son volant. « Être assis derrière un bureau ne m’intéressait pas vraiment », confie-t-il.

De Lennon à Poelvoorde, De Paris à Hanovre

Yann offre un service d’exception, en toute discrétion. Hommes d’affaires ou politiques, incontournables du cinéma belge ou musiciens de renom ; il les accompagne tous à bon port, au cours d’un voyage sans heurt. Il aurait d’ailleurs conduit un certain J. Lennon… C’est exact, la descendance même de l’emblématique membre des Fab Four !

Certains passagers deviennent des voyageurs réguliers, appréciant les prestations réglées comme sur du papier à musique de notre conducteur de prestige. Il les amène à diverses destinations, notamment dans de luxueux palaces, en Allemagne, en France, au Grand-Duché de Luxembourg, aux Pays-Bas… Ou plus près de chez nous, au Palais royal, au Château de Laeken, voire sur le tarmac de l’aéroport national !

Hormis les visites officielles et les courses d’affaires, il arrive à Yann de conduire de futurs mariés à l’autel, dans une Rolls-Royce antique, au charme des années ’80.
Hormis les visites officielles et les courses d’affaires, il arrive à Yann de conduire de futurs mariés à l’autel, dans une Rolls-Royce antique, au charme des années ’80.

Notre rencontre prend doucement fin. Nous demandons à Yann quels sont ses conseils pour les aspirants chauffeurs. Être ponctuel, discret, présentable. « On ne peut pas se faire remarquer par une coupe de cheveux à la mode ou une barbe de bucheron », plaisante-t-il. Avant de conclure sur un ton plus sérieux qu’il faut « avoir un comportement irréprochable, garder son calme et bien connaître la route. »

A 17 heures, Yann Wallace sortira avec un minibus VIP. Sa mission ? Accompagner l’équipage d’un avion privé à un hôtel tenu secret. Une course qui ne devrait pas lui réserver de surprises : « Ce ne sont pas des clients classiques car ils arrivent plus détendus que d’autres passagers ». Une course sans doute très différente de celle qu’il assura escorté de six motards de la police, mais accomplie avec un même sens du professionnalisme.