Le secteur des taxis et la fédération des associations environnementales flamandes collaborent à un air plus propre

Ce jeudi 25 février à la maison communale d’Anvers, les fédérations du secteur des taxis et des associations environnementales flamandes, GTL et Bond Beter Leefmilieu, ont présenté un projet pilote de taxis électriques.

Avec ce projet, une première en Flandre, le secteur des taxis et le mouvement environnemental ambitionnent de faire rouler tous les taxis en Région flamande à l’énergie verte d’ici 2020. Les centrales de taxis les plus modernes disposent déjà aujourd’hui de l’équipement et du logiciel qui permettent, en évitant les kilomètres superflus, de limiter les émissions de gaz.

Mais le secteur des taxis veut aller encore plus loin. « Les taxis roulent presque sans interruption et concourent à une partie de l’émission globale de CO2. Investir dans des taxis électriques revête pour cette raison une grande importance dans la contribution à une ville plus propre », déclare Pierre Steenberghen, le secrétaire général de GTL. « Nous voulons aussi, avec ce projet pilote, montrer l’exemple et jouer un rôle de pionnier dans cette (r)évolution verte. »

E-Taxi Vlaanderen (foto D. Kerstens)
Foto D. Kerstens