Quand un chauffeur de taxi devient photographe…

Mike Harvey est chauffeur de taxi à Neath, au Pays de Galles. Fasciné par la diversité de ses passagers, il a décidé de se lancer dans un projet de photographie. En échange d’une course gratuite, les clients acceptent de le laisser les prendre en photo pour son exposition « TAXI ».

Sur la banquette arrière du taxi de Mike, c’est la société galloise et ses multiples couches qui se révèlent : des pensionnés, des enfants, des prostituées, des policiers, des couples, des toxicomanes… la liste est longue. C’est ce qui a poussé Mike Harvey à sortir son appareil photo. Comme il l’explique lui-même, « un taxi offre un espace de rencontre, un lieu où l’on peut discuter et apprendre de l’autre. »

Les taxis font partie intégrante du paysage social. De par la diversité de leur clientèle, ils se doivent de posséder des qualités humaines indéniables et faire preuve d’ouverture. Les taxis sont présents dans de nombreuses situations différentes : pour conduire une femme enceinte à l’hôpital, emmener des voyageurs à l’aéroport pour un séjour de rêve ou ramener en toute sécurité des fêtards qui ont bu un verre de trop. Dans leur taxi, ils voient passer toutes les couches de la société. Souvent, leur banquette arrière est également un lieu de conversation. Comme les rendez-vous chez le coiffeur qui délient les langues, une course en taxi est un moment où les passagers se sentent à l’aise et aiment discuter.

À travers l’exposition « TAXI », Mike Harvey veut présenter l’expérience qu’offre une course en taxi, autant pour les passagers que pour le conducteur. Pour lui, il s’agit d’un projet sur le long terme : il ne souhaite pas se limiter au Pays de Galles, mais photographier les passagers sur les banquettes arrière dans le monde entier. Sa prochaine destination ? Bombay en Inde !

Pour plus d’informations : http://www.mikeharvey.co.uk/5b7ppqdmt872imifv1jbbyey4pdtn6