Bien plus que d’amener les gens d’un point A à un point B

YilmazYilmaz Kursun est notre premier chauffeur de taxi du mois. Il est chauffeur de taxi à Gand depuis 2002. Avant, il conduisait surtout la nuit, mais il a depuis opté pour un horaire de jour et travaille également au dispatching de V-Tax. En parlant de son boulot, Yilmaz nous transmet immédiatement son enthousiasme. Pour lui, être chauffeur de taxi représente bien plus qu’amener une personne d’un point A à un point B.

« Etre chauffeur de taxi, c’est surtout faire la connaissance d’un tas de personnes et découvrir leur histoire. Les clients peuvent beaucoup vous apprendre, j’aime donc leur parler. Certains clients vous racontent toute leur vie après quelques trajets, et c’est parfois très instructif. Une dame qui prend régulièrement mon taxi m’a par exemple appris à me satisfaire de ce que j’ai et à être heureux de la vie que je mène.

En tant que chauffeur de taxi, je vis parfois des situations étranges – surtout lorsqu’on travaille la nuit. Je me rappelle un homme que je devais aller chercher près d’un bar. Lorsque nous étions à mi-chemin, sa femme l’a appelé en colère. Je pensais que c’était parce qu’il rentrait tard, mais apparemment il avait oublié sa femme au bar ! De temps en temps, on a également de mauvaises expériences, mais ça fait partie du boulot.

Maintenant que je travaille en journée, je côtoie un public très différent. Je vois surtout des hommes et femmes d’affaires qui doivent aller à une réunion, et également beaucoup de touristes. C’est quelque chose que je prends très au sérieux : les touristes visitent souvent Gand pour la première fois, et je trouve qu’il est alors de mon devoir de leur montrer tous les beaux endroits de Gand. Je leur montre le Château des Comtes, le Graslei, la Cathédrale Saint-Bavon, le palais de justice, l’opéra, les belles places, le Patershol, etc. Les gens qui sont dans mon taxi doivent tout de suite se rendre compte qu’ils ont choisi la bonne destination. Je connais Gand comme ma poche et n’ai donc pas besoin de GPS. De temps en temps, j’utilise mon GSM pour trouver une destination finale, car beaucoup de noms de rues se ressemblent. Mais de toute façon, je connais toujours le chemin le plus court pour y arriver.

En fait, je rencontre des personnes passionnantes tous les jours. C’est ce que je préfère dans mon boulot. Chris Vanden Durpel s’est déjà retrouvé dans mon taxi, et je ne l’avais même pas reconnu au départ. C’est lorsqu’il a ‘joué’ un de ses personnages que j’ai tout de suite su qui il était.

Oui, même après 13 ans j’aime encore conduire mon taxi. Mais la vraie aventure, c’était l’horaire de nuit ! »